Impact de la COVID-19 sur le transport de marchandise frontalier

Impact de la COVID-19 sur le transport de marchandise frontalier

COVID-19 transport de marchandise frontalier

Transport frontalier | Impact de la COVID-19 sur le transport de marchandise

Dans la situation de crise sanitaire mondiale ou les avions sont cloués au sol et les trains de marchandises – dont l’activité est fortement liée au transport de personnes – circulent au ralenti, le transport routier de marchandise s’est avéré être le mode de transport le plus sollicité pour assurer l’approvisionnement de la population suisse en denrées alimentaires, de médicaments et en énergies fossiles. Le secteur économique du transport routier en Suisse est en forte tension, car c’est sur lui que repose la majorité de la distribution des produits de première nécessité.

Mesures prises par la Suisse pour le transport frontalier

Tandis que des restrictions sont imposées pour le trafic transfrontalier des personnes, le transport frontalier de marchandise en suisse n’est pas directement impacté par les mesures de contrôles renforcés. Nous constatons néanmoins des temps d’attente à la frontière suisse, rallongés. Comme d’autres pays de l’union européenne, la Suisse a donc créé des voies spécifiques dites « voies vertes » afin de limiter ces temps d’attentes à la douane en accélérant les formalités liées au transport de marchandises. Malheureusement, malgré ces efforts, le transport routier international souffre de ralentissements récurrents aux frontières suisses, car ces voies vertes ne concernent qu’une faible part des marchandises en transit. Il devient donc primordial de simplifier ou mutualiser les procédures et documentations nécessaires pour les flux d’import/export de marchandises entre la Suisse et les différents membres de l’union européenne. Cet effort de clarté et de transversalité se porte également sur la documentation permettant l’entrée et la sortie des chauffeurs de camion transportant la marchandise par la route.

En conséquence, dans le but de fluidifier les échanges commerciaux entre la Suisse et ses partenaires économiques, la compagnie aérienne Swiss envisagé à peine quelques semaines après le début de mesures sanitaires renforcées, d’utiliser ses avions initialement dédiés aux vols commerciaux de passagers, pour le fret aérien. Par ailleurs, l’aviation ayant une part économique importante pour le transport de marchandises (valeur : 36% des importations et 49% des exportations) et notamment pour les marchandises à forte valeur ajoutée comme le sont les produits de l’industrie pharmaceutique, cette possibilité offerte par Swiss représente un élément clef pour détendre le transport routier international.

Des mesures en faveur de l’économie

Par ailleurs, le gouvernement suisse a mis en place des mesures de soutien en faveur de l’économie. Celles-ci reposent sur 2 mesures d’allègement des contraintes financières, pour les partenaires commerciaux de l’Administration fédérale des douanes suisses.

Ainsi, les sociétés faisant de l’import/export avec la Suisse auront la possibilité de demander un délai de 60 jours maximum ou un échelonnement de paiement, selon leur situation financière. Dans ce cas, toute demande devra être faite par voie électronique à la division Finances de l’Administration fédérale des douanes.

L’autre mesure d’allègement disponible est la réduction du montant de la sûreté lors d’un excédent de couverture. Lorsque ce montant est déposé en espèces, les sociétés partenaires pourront solliciter un remboursement de celui-ci. La condition pour pouvoir bénéficier de cet allègement est que la société ait toujours respecté les délais de paiement indiqués sur les factures et que le respect des délais ait été maintenu jusqu’au moment de la demande de remboursement.

Les démarches pour bénéficier de ce remboursement sont les mêmes que pour les demandes de délai ou d’échelonnement de paiement citées précédemment.

Souhaitez vous un devis en Suisse, en Italie ou entre la Suisse et l'Italie?